Actualité de mai

dans la cuisine, les collborateurs écoutent l'intervenant. Au premier plan, un salarié regarde avec attention le prospectus expliquant les consignes de tri

Business, RSE (responsabilité sociétale des entreprises), accessibilité numérique et afterwork, de nombreuses choses se sont passées au mois de mai chez Empreinte Digitale !

Les projets numériques d’Empreinte Digitale

Une refonte pour Éolane

En novembre dernier, la société Eolane, leader des services industriels en électronique et solutions connectées, faisait appel à Empreinte Digitale pour la mise en conformité RGPD (Règlement Général de Protection des Données) de huit de ses sites internet.

Suite à ces travaux, il a été décidé de nous confier un nouveau projet stratégique : la refonte globale du site corporate http://societe.eolane.com/, comprenant une nouvelle charte graphique et le changement de CMS (Content Management System, gestionnaire de contenus) pour Drupal 8. Ce site devra respecter certaines exigences : l’accessibilité numérique et les bonnes pratiques de qualité Web Opquast.

Ce “nouveau site Internet a pour objectif principal d’accompagner la transformation de l’entreprise et ses activités en valorisant la dynamique nouvelle lancée par le projet CAP 2020, le plan de transformation numérique du groupe.

Cette dynamique consiste en la proposition d’une offre mieux segmentée en huit principaux marchés (de l’énergie aux télécoms) et en trois axes de conquête commerciale (étude, production et services)”.

Création, mais aussi formation, puisque nous allons également former le service communication et les équipes techniques à Drupal, afin de leur permettre d’apporter des modifications au site en toute autonomie.

Pour finir, le groupe Éolane nous confie également l’hébergement et la maintenance de ce nouveau site, étant donné que nous disposons de notre propre centre de serveurs, géré par nos administrateurs système et réseaux.

Ce projet d’envergure aura de quoi occuper nos équipes et sera une belle occasion de tisser des relations pérennes avec l’écosystème angevin.

Du côté de Ligeo Archives

Les nouveaux projets

Ligeo Archives continue son chemin en dehors de la métropole, et s’envole pour Saint-Martin, territoire situé dans les Antilles françaises. À travers son appel d’offres, la collectivité a exprimé son besoin de disposer d’un outil global de gestion de ses archives. Ligeo Gestion répondant à ses attentes, le produit va être mis en place prochainement. Inutile de préciser que nos équipes sont impatientes à l’idée de se rendre sur place pour travailler sur le projet et former les archivistes d’Outre-Mer.

Ensuite, c’est au tour de la ville et de la métropole de Grenoble de s’équiper de nos outils afin de gérer leurs archives. Après un Ligeo Gestion prévu pour 2020, nous implémenterons un Ligeo Diffusion sur cette même période avec, en dernière étape, la mise en place du connecteur As@lae à l’horizon 2021.

Ligeo Archives, c’est aussi le module Diffusion, permettant de mettre en ligne et de communiquer les archives numérisées. Le prochain site que nous allons ouvrir, c’est pour la Haute-Garonne.

Les formations d’utilisateurs

Ligeo Archives proposant des outils dotés de nombreuses fonctionnalités, nous délivrons systématiquement des formations afin de permettre aux équipes de prendre en main leur nouveau logiciel, dans le cadre de la conduite du changement.

À cette fin, Laurence Salce, archiviste consultante chez Ligeo, s’est rendue à la Métropole Européenne de Lille (MEL), mais, cette fois-ci, pour une formation complémentaire… En effet, il s’avère que l’un des agents de la MEL était auparavant au service d’archives de la ville de Rennes, également client Ligeo Archives ! Déjà habitué à notre progiciel, il devait être formé aux spécificités liées à son nouveau service.

Ensuite, c’est Fabien Zepparelli, chef de projet Ligeo Gestion, qui s’est déplacé à Givors pour une session de formation, non loin de Saint-Étienne où il s’était rendu pour le 3e Forum de l’AAF (Association des Archivistes de France).

Auparavant, Fabien s’est déplacé pour deux jours à Paris, au sein de la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine (MAP), toujours pour une formation à leur nouvel outil Ligeo Gestion. Il se trouve qu’à ce moment, les archivistes étaient en plein travaux de recherche des documents de Viollet-le-Duc, l’architecte qui dessina la flèche restaurée de Notre-Dame de Paris ; suite à l’incendie de la cathédrale, les archivistes de la MAP sont sollicités pour les travaux de restauration du monument.

Parlons RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Un club incontournable : les dirigeants responsables de l’Ouest

LEs participants autour de la table

Des dirigeants qui se réunissent pour parler de RSE, en voilà une bonne idée ! Accueilli au sein de nos locaux, le club des dirigeants responsables de l’Ouest de Maine-et-Loire (DRO49) s’est retrouvé le 7 mai dernier pour travailler ensemble sur une thématique incontournable : “Comment créer les conditions du bien-être au travail pour générer de l’engagement ?”. Après divers échanges sur le sujet et des partages d’expériences, les participants ont réfléchi à un livrable, une sorte de guide pour inviter les dirigeants à se questionner et mettre en place des actions pour générer de l’engagement chez leurs collaborateurs.

Histoire à suivre lors des prochaines réunions du club…

Apprenons à trier nos déchets

dans la cuisine, les collborateurs écoutent l'intervenant. Au premier plan, un salarié regarde avec attention le prospectus expliquant les consignes de tri

Souvent, à la fin de nos pauses déjeuners, nous nous retrouvons face à un dilemme : dans quelle poubelle jeter mon déchet ? Entre préjugés et informations non mises à jour, le tri des déchets s’avère plus difficile que prévu.

Nous avons alors décidé de consacrer l’un de nos petits déjeuners RSE mensuels à un atelier tri des déchets. Le 17 mai dernier, Julien, intervenant du secteur sensibilisation réduction et gestion des déchets d’Angers Loire Métropole, nous a apporté de précieuses informations sur nos déchets au quotidien et a pu nous parler du fonctionnement des centres de tri et des filières de recyclage en France.

Cet atelier particulièrement intéressant est déjà mis à profit, dans nos locaux, mais aussi au domicile de nos collaborateurs angevins (les consignes de tri pouvant diverger entre la ville et son agglomération).

Une volonté des dirigeants qui ruisselle

montage de 2 photos. 1. tous les participants autour de la table. 2. atelier post it collés sur les vitres

Photo : Amélie Bossard, https://twitter.com/AmelieBossard/status/1128965133789782016

Suite aux travaux du club des dirigeants responsables de l’Ouest (DRO), les référents RSE des entreprises engagées dans ce club ont également désiré constituer un groupe, afin de partager bonnes pratiques et réflexions sur le développement durable. C’est ainsi que fût créé DRO/ Le club des référents RSE, composé des entreprises Acttif, Aplix, Bodinbio, Charier, Dian, Sigma, Thierry immobilier, Vaillant Group, Bakertilly Strego, Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Maine-et-Loire, Fidaco, Harmonie mutuelle, Martin technologies, Restoria, CIC, Yanet, Brangeon, et bien entendu Empreinte Digitale.

Le premier club des référents RSE, réuni le 16 mai dernier, permit à tous de se rencontrer et d’évoquer les ambitions et les objectifs du club, notamment lutter contre l’isolement des référents RSE. Les premiers travaux sont prévus à partir de septembre, on se donne rendez-vous dans quelques mois pour vous en parler !

Communiquer de manière responsable

Les stagiaires autour de la table

Photo : Label Lucie, https://twitter.com/Label_LUCIE/status/1128285978437799936

S’engager dans une démarche RSE pour valoriser son engagement en faveur du développement durable et de la société, c’est bien ; promouvoir son engagement en communiquant de façon respectueuse et durable, c’est mieux !

Les 14 et 15 mai derniers, Eulalie Arcens, responsable marketing et communication, mais aussi référente RSE, s’est rendue à Paris pour une formation sur la communication responsable, organisée par le Label LUCIE (organisme ayant certifié notre engagement RSE) dans leurs locaux. Animée par Daniel Luciani, fondateur de l’agence ICOM, la dizaine de stagiaires, aux profils divers, s’est éduquée aux principes de la communication responsable. Théorie, exercices d’application et retours d’expérience ont rythmé ces 2 jours riches d’enseignement.

Vous aurez l’occasion de découvrir cela aux travers de nos communications !

Nous avons témoigné sur le management participatif

Photo : Mickael Basle, https://twitter.com/mickbasle/status/1129384708742295552

Nous avons participé à une matinale d’Angers Technopole le 17 mai dernier, organisée par l’ARACT (Agence régionale améliorations des conditions de travail), à destination d’une vingtaine d’entreprises.
La thématique : innovation managériale et nouveaux modes de management.

Joëlle Debon et Christian Mollot, consultants de Bulle d’Oxygène, qui nous ont accompagné dans la construction du plan stratégique de l’entreprise, présentaient leur mode de vision managériale au sein des PME (petites et moyennes entreprises).
Jean-Luc Renaud et Karine Cloarec, respectivement président et directrice administrative et financière d’Empreinte Digitale, apportaient leur témoignage sur l’importance de co-construire, avec tous les collaborateurs, la stratégie de l’entreprise, premier pas vers un véritable management participatif.

Accessibilité numérique et qualité Web, les fers de lance d’Empreinte Digitale

Promouvoir l’accessibilité numérique localement

Les participants autour de la table

Dans notre ADN depuis de nombreuses années, l’accessibilité numérique est devenue une marque de fabrique d’Empreinte Digitale. Engagés officiellement dans une démarche RSE depuis presqu’un an, nous avons souhaité partager avec notre écosystème local nos compétences afin de sensibiliser les acteurs angevins du numérique aux enjeux de l’accessibilité. C’est ainsi que nous organisions le 21 mai dernier une matinée d’information à destination des collectivités territoriales et établissements publics et délégataires d’une mission de service public ; il s’agissait de porter à leur connaissance la nécessité d’un Web accessible, mais aussi l’obligation légale à laquelle ils sont tenus.

Une dizaine de professionnels s’est déplacée, représentant des acteurs publics reconnus sur notre territoire, le département de Maine-et-Loire, la CCI de Maine-et-Loire, le CHU d’Angers, la communauté de communes Beaugeois-Vallée, la ville de Beaufort-en-Anjou, CHI Lys Hyrôme et l’ADEME (Agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie.

Afin de comprendre très concrètement les enjeux de l’accessibilité numérique, deux représentants de l’Institut Montéclair, Arnold Loubriat, étudiant en informatique malvoyant et Sébastien Guégniard, technicien informatique, nous ont fait une démonstration en direct des usages du Web par une personne en situation de handicap. Cet exemple fût particulièrement percutant lorsque sur le site d’une certaine entité publique, l’étudiant naviguant uniquement au clavier (en utilisant la touche tabulation) s’est retrouvé bloqué dès la première page du site à cause d’un bandeau d’actualités, lui empêchant ainsi totalement d’accéder aux autres contenus du site.

Ravis de leur matinée, les participants sont repartis avec une conviction : rendre leurs services en ligne accessibles !

Nous étions au Web Camp Day

Simon animant la conférence devant les participants

Toujours dans l’optique de sensibiliser l’écosystème angevin à l’accessibilité numérique, nous avons répondu favorablement à la sollicitation de la CCI de Maine-et-Loire pour animer une conférence lors du Web Camp Day, l’événement incontournable du webmarketing, le vendredi 24 mai.

En effet, comment toucher une population d’acteurs du Web  si ce n’est en se rendant à l’un de leurs regroupements favoris ? C’est ce que Simon Bonaventure, responsable du pôle accessibilité numérique, a fait en présentant une conférence sur ce thème. Nous n’avons malheureusement pas réussi à faire salle comble, mais les participants présents étaient attentifs, curieux et posaient des questions pertinentes. Sensibiliser à l’accessibilité est un long travail, et chaque personne de plus éveillée est un pas en avant. Nous retenons de cette expérience plusieurs enseignements, que nous mettrons à profit lors de nos prochaines participations à ce type d’événements.

Former les étudiants à l’accessibilité numérique

Au cours du mois de mai, Simon Bonaventure a dispensé une formation de trois jours sur l’accessibilité numérique à l’école My Digital School d’Angers. Le premier jour, les seize étudiants, ayant un profil de webmaster, ont reçu une sensibilisation afin de connaître les enjeux d’une telle démarche et les impacts de la non accessibilité. Le deuxième et troisième jours furent centrés autour du respect du RGAA (Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations) lors de la création d’un site internet mais aussi de la contribution sur un site web afin de ne pas en dégrader le niveau d’accessibilité. Pour cela, cas concrets et exercices tutorés ont rythmé la formation afin de mettre les étudiants en situation réelle.

Promouvoir l’accessibilité numérique au sein des écoles d’informatique n’est pas un but commercial pour nous, preuve en est avec le faible tarif de la prestation. Non, chez Empreinte Digitale, nous avons à cœur de partager nos compétences et d’évangéliser sur notre territoire les actuels et futurs acteurs du numérique.

Pour en savoir plus sur notre ambition, découvrez notre article : Pourquoi les écoles d’informatique doivent-elles former leurs étudiants à l’accessibilité numérique ?

De nouveaux certifiés Opquast

Nous publiions, en avril 2017, un article intitulé “La certification Opquast chez Empreinte Digitale”, présentant nos 13 collaborateurs certifiés Opquast, le référentiel des bonnes pratiques de la qualité Web. Aujourd’hui, ce ne sont plus 13 mais 25 personnes certifiées au sein d’Empreinte Digitale, dont les petits nouveaux, Kévin Grand, développeur back-end niveau confirmé avec 710 points, Aurélien Soulard, lead développeur niveau avancé avec un score de 870 points, Quentin Ficou, testeur certifié niveau confirmé avec 720 points, Louis Sandrier, étudiant développeur back-end en apprentissage, ayant obtenu le niveau intermédiaire avec un score de 670 points et enfin Jérémy Veillé, également apprenti développeur, avec un niveau intermédiaire et 640 points.

Félicitations à tous pour votre travail !

Mais aussi

Il était deux fois un Héron carré

montage de deux photos : 1. les collaborateurs accoudés sur une table, 2. une pinte de bière aux couleurs du Héron carré

Nous nous sommes retrouvés pour la seconde fois de l’année (et pas la dernière) au Héron carré, l’un des quartiers généraux d’Empreinte Digitale. Lunettes de soleil et tee-shirt étaient de rigueur pour cet afterwork outdoor où une vingtaine de collaborateurs se sont déplacés, pour profiter notamment de la première tournée offerte par l’entreprise !



Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre lettre d’information !
Note : les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires.