5 idées pour dynamiser l’innovation des entreprises

Pour en savoir plus

Envie d'innover ?

Nos équipes savent vous accompagner dans la mise en œuvre de vos projets digitaux.

« L’innovation n’est pas un flash de génie. C’est un travail difficile. Et ce travail devrait être organisé comme une activité régulière de chaque unité de l’entreprise et ce à chaque niveau du management. », Peter Drucker, professeur, consultant américain en management d’entreprise, auteur et théoricien.

Vous le savez, innover est nécessaire au développement et à la pérennité de l’entreprise, dans un contexte d’évolutions technologiques toujours plus rapides et disruptives.

De plus en plus d’entreprises rendent leur processus d’innovation collaboratif. Entre l’émulation de groupe et les points de vue différents, les dirigeants qui adoptent cette démarche ont tout à y gagner. En effet, faire participer vos collaborateurs à l’amélioration de l’entreprise, appelée alors amélioration collective, c’est développer leur sentiment d’appartenance et les fédérer à la culture de l’entreprise ; en d’autres termes, vous les impliquez durablement dans votre projet. Il n’y a rien de pire que de rencontrer chaque jour les mêmes frustrations ou d’avoir des idées que personne n’écoute. Alors donnez la parole à vos équipes, laissez-les s’exprimer sur les améliorations qu’elles jugent utiles.

Aujourd’hui, notamment grâce au numérique et aux méthodes qu’il favorise, innover en entreprise est devenu plus facile qu’on ne le croit. Faites entrer l’innovation dans l’ADN de votre entreprise !

Remarque : les idées ci-dessous sont présentées dans un ordre croissant de facilité de mise en œuvre ; elles sont complémentaires et peuvent tout à fait s’imbriquer.

Idée 1 : instaurez des groupes de discussion

Des collaborateurs réunis régulièrement pour évoquer des problèmes rencontrés au quotidien ou remontés par les clients et trouver des solutions collectivement, en voilà une bonne idée !

Pour une réelle efficacité, ce groupe de discussion doit être rassemblé régulièrement (de manière hebdomadaire ou mensuelle) et être composé de profils hétérogènes (services et niveaux hiérarchiques divers), idéalement représentatifs de l’ensemble de l’entreprise. L’une des bonnes pratiques également est de partager ensuite le fruit des discussions à l’ensemble des équipes, sous la forme d’un compte rendu rédigé, d’une infographie, lors d’une assemblée ou d’une réunion de service, à vous de voir, selon les moyens de communication privilégiés dans votre entreprise !

Pour ne pas en rester au stade théorique et démotiver vos équipes avec des discussions interminables, il vous sera nécessaire de prendre des décisions et de définir un plan d’action, lui aussi, partagé avec toute l’entreprise.

Nous avons pris ici l’exemple d’un groupe de discussion réuni pour parler de “problèmes”, mais celui-ci peut tout autant étudier des pistes d’amélioration de l’entreprise, de ses processus, inventer de nouveaux produits et/ou services, etc.

Idée 2 : organisez des ateliers de créativité

Sortez les post-it, les stylos de couleur et le tableau blanc. Le moment est venu d’être créatif !

Pour générer des idées (nouveaux produits ou services, nouveaux process, etc.) ou des solutions, l’atelier de créativité permet d’obtenir des résultats pertinents, rapidement. Cette pratique fait partie de la méthodologie de design thinking, méthodologie visant à réunir un groupe de personne pour résoudre une problématique, concevoir et tester une solution.

Ainsi, composé de manière à représenter l’ensemble de l’entreprise (collaborateurs aux métiers et niveaux hiérarchiques divers), il est tenu régulièrement, chaque semaine ou mois.

Plus en détail, ces ateliers s’appuient sur l’utilisateur final du produit ou service et se déroulent en 3 étapes :

  • identifier une problématique,
  • trouver un concept pour la solutionner,
  • concevoir un prototype de la réponse imaginée.

Pour cela, de nombreuses techniques sont à votre disposition, regroupées au sein de la catégorie des serious game (jeux sérieux en français). Ils consistent à créer une atmosphère positive propice à l’échange d’idées, en partant du constat que les barrières mentales sont plus faibles à travers le jeu.

Collage de deux photos. Sur la première on voit un mur plein de post-it verts et oranges. Sur la deuxième on voit 3 personnes en train de construire une tour en spaghetti.

Atelier de créativité mené chez l’un de nos clients.

Idée 3 : ouvrez un pôle Innovation

À l’instar des grandes entreprises hébergeant une ou plusieurs start-up en leur sein – avec l’objectif de favoriser l’innovation et de réaliser des prototypes fonctionnels dans de courts délais – vous pouvez, à votre échelle, mettre en place un pôle Innovation, également appelé pôle R&D (Recherche et Développement). Ce pôle permanent permettra de centraliser vos démarches d’innovation. Ses activités sont diverses, des groupes de discussion et ateliers de créativité pourront être mis en place, proposer un atelier de conception de prototype, etc. Ce pôle doit être le lieu de tous les possibles, une zone de test où toutes les idées, bonnes ou mauvaises, ont leur place.

Qu’il soit transverse à l’entreprise ou organisé en pôles, tous les services doivent être représentés par au moins 2 collaborateurs et tous les niveaux de hiérarchie impliqués.

Libérez du temps à vos collaborateurs pour qu’ils se consacrent à cette activité et aussi qu’il se sentent légitimes, octroyez quelques heures par semaine gérées de manière autonome, une plage horaire intégrée au planning, un aménagement des horaires de travail…

Nous employons le terme légitime pour illustrer le fait que certains collaborateurs ne se sentent pas à leur place lorsqu’ils travaillent sur de telles missions, une impression de culpabilité à ne pas travailler sur leurs tâches quotidiennes, avec un biais cognitif vis-à-vis de leurs collègues.

Exemple de pôle Innovation en entreprise, Le Petit FabLab de Paris.

Idée 4 : faites participer vos clients et/ou partenaires

Qui sait mieux ce dont le client a besoin que le client lui-même ? Communément appelée open innovation, la pratique consistant à inclure les clients dans le processus d’innovation se rencontre de plus en plus en entreprise. Il est également courant de faire participer les partenaires, en fonction de votre métier et de la nature des relations qui vous lient.

Cas pratique

Empreinte Digitale est la société éditrice du logiciel Ligeo archives (système de gestion des archives déployé dans 80 organismes environ). Nous avons recueilli – via notre logiciel de gestion de projet Redmine – tout au long de l’année des demandes de nos clients, autant des anomalies à corriger que des évolutions à développer. Pour des raisons de planning et de coût, nous ne pouvions pas répondre à leurs besoins au fil de l’eau. Nous avons alors décidé de mettre en place un jeu collectif afin de faire participer nos clients au choix des évolutions du logiciel à venir pour 2019.

Ce jeu, c’est “Buy a feature”, ou “achète une fonctionnalité” en français, que nous avons adapté pour faire correspondre avec nos besoins (notamment le format du jeu, numérique au lieu de physique). La finalité est de faire voter les nouvelles fonctionnalités d’un produit par ses usagers, afin de distinguer celles vraiment nécessaires de celles à moindre valeur ajoutée.

Nous avons établi une liste exhaustive de leurs demandes et leur avons présenté lors de notre séminaire annuel. Après leur avoir alloué un nombre de points à répartir entre les diverses fonctionnalités, ils ont eu trois mois pour répondre, se concerter avec leurs collègues, mais aussi éventuellement communiquer entre différents organismes. Au terme de cette réflexion, nous identifierons les fonctionnalités les plus demandées, auxquelles nous ajouterons nos propres points (une note de complexité de réalisation). Le jeu n’étant pas encore terminé, nous ne savons pas à quel point il a fonctionné. Cependant, pour l’instant, nous savons que nos clients ont apprécié notre démarche et sont ravis de faire leurs courses parmi les fonctionnalités à venir de leur outil quotidien !

Idée 5 : Innovez collectivement

De plus en plus d’entreprises se regroupent en réseaux afin de mutualiser leurs compétences et développer leurs activités. On voit de nombreux acteurs d’une même filière, d’un même secteur, parfois concurrents, se regrouper au sein de clusters. La dimension collective permet alors à chaque acteur de la filière de s’exprimer sur ses besoins, problématiques, peurs et envies, le but étant d’optimiser les pratiques et mieux travailler ensemble, dans l’intérêt de tous.

C’est ainsi qu’entre en jeu l’innovation collective. La coordination de différents acteurs assure efficacité et gain de productivité, grâce à une connaissance en profondeur des métiers. Par ailleurs, pour innover, l’entreprise peut nécessiter des compétences complémentaires, que seuls des partenaires sauront lui fournir.

Cas pratique

Menuiserie Avenir est un groupement au service des industriels de la menuiserie et des acteurs de la construction. L’un de ses objectifs est de développer les coopérations entre professionnels et de les mobiliser autour de projets communs.

C’est dans ce cadre que treize industriels du groupement ont conçu une application web, toutsurmamenuiserie.com (développée par Empreinte Digitale) qui devrait être utilisée par tous les fabricants de menuiseries membres de Menuiserie Avenir. Au-delà de l’aspect concurrentiel, ces acteurs ont mis en commun leurs compétences et moyens, afin de proposer un service digital innovant répondant aux nombreux enjeux des fabricants et clients.

Cette démarche collective contribue ainsi à la transformation numérique de cette filière du bâtiment. Fort de cette expérience fructueuse, le groupement Menuiserie Avenir souhaite, à terme, anticiper les nouveaux besoins de clients et mettre en œuvre de nouveaux projets, bénéficiant aux clients et aux acteurs de la filière.

Conclusion

C’est à vous dirigeants et managers, de mettre en place ces temps de réflexion, de les encadrer mais aussi d’y participer, afin d’impulser une réelle dynamique d’innovation. Il ne suffit pas de demander à Paul du service marketing de trouver, quand il aura 5 minutes, une idée pour répondre à tel ou tel besoin. Peu importe que vous organisiez des groupes de discussion, des ateliers créatifs ou que vous créiez un pôle Innovation, il est primordial que la direction générale y prenne part de façon proactive, afin de faire entrer l’innovation dans le schéma de l’entreprise, qu’elle fasse partie de son ADN.

Vous devez aménager un environnement propice à l’innovation, donner un cadre clair et veiller à rester dynamique, afin que vos collaborateurs se sentent légitimes à intégrer cette démarche participative.

Enfin, pour ne pas rester sur la théorie, il est nécessaire d’élaborer un plan d’action des idées générées et de vous y tenir. Autrement ce que vous aurez mis en place n’aura servi à rien et la motivation de vos équipes en pâtira. Cela peut être de construire le prototype d’un nouveau produit, de tester un logiciel de suivi de commande ou de construire un outil sur-mesure, etc. !

Place à la créativité !



Vous avez-un projet d’innovation numérique ou vous avez identifié une problématique dans votre entreprise ? Contactez nos experts pour en parler !

Note : les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires.