Actualité de mars

Ce mois-ci, chez Empreinte Digitale, une excellente nouvelle et de nombreuses actions RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ont rythmé nos semaines…

Business

Cnous et Crous, on repart pour quatre ans !

Empreinte Digitale vient de remporter l’appel d’offres lancé en janvier par le CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) pour diverses prestations autour des services numériques à destination des quelques 2,5 millions d’étudiants.

Sont concernés :

  • la gestion, l’animation et l’hébergement des services en ligne lokaviz.fr (logements chez des particuliers) et jobaviz.fr (jobs étudiant), pour lesquels nous recrutons à l’année des étudiants sur des horaires compatibles avec leurs études ; ce sont eux qui valident chaque annonce déposée et répondent aux messages des utilisateurs ;
  • la maintenance corrective et évolutive de divers sites et applications stratégiques développés précédemment par Empreinte Digitale : la centrale de réservation en résidences universitaires (https://trouverunlogement.lescrous.fr/), la centrale de réservation du plateau de Saclay (https://logement.campus-paris-saclay.fr/), une application de gestion de rendez-vous entre les Crous, les assistantes sociales et les étudiants (https://mesrdv.etudiant.gouv.fr/fr), le guichet permettant aux étudiants de s’acquitter de la contribution à la vie étudiante et de campus (https://cvec.etudiant.gouv.fr/), etc.
  • la conception et le développement de futurs sites ou applications au service des étudiants.

Nous travaillons depuis de nombreuses années avec cet organisme dépendant du ministère de l’Enseignement supérieur pour des projets toujours utiles pour les utilisateurs finaux et passionnants pour nos équipes. Et nous sommes particulièrement fiers de cette confiance renouvelée au fil des années !

Accessibilité numérique

Formons les étudiants à l’accessibilité numérique

Simon, responsable du pôle accessibilité numérique à Empreinte Digitale, a commencé à dispenser une formation à l’école My Digital School, sur le Campus ESPL durant le mois de mars.
Il intervient auprès d’étudiants en MBA (équivalent master) Entrepreneuriat et Web pour leur enseigner les bonnes pratiques en matière d’accessibilité numérique, applicables au quotidien dans leurs futurs métiers.

Par cette démarche, Empreinte Digitale souhaite développer la sensibilisation à ce sujet sociétal, mais aussi former les futurs développeurs d’interfaces numériques aux techniques indispensables à un bon exercice de leur métier. Par la même occasion, c’est l’occasion pour Empreinte Digitale de développer des interactions avec les écoles de la région.

Des audits de conformité pour la Région Île-de-France

En 2017, Access42, Access First et Empreinte Digitale ont remporté ensemble l’appel d’offres lancé par la Région Île de France pour l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité web de leurs services en ligne. Dans ce contexte, Simon, responsable du pôle accessibilité numérique, a réalisé divers audits de conformité, dont le nouveau site internet interne (intranet) des élus d’Île-de-France. D’autres suivront dans les semaines à venir.

Du côté de Ligeo Archives

Former les utilisateurs

Nous vous avions déjà annoncé l’arrivée dans la communauté Ligeo du service archives de la ville de Pierrefitte. À ce titre, Laurence, archiviste consultante, s’est rendue à Pierrefitte pour dispenser une formation à leurs utilisateurs les 20 et 21 mars derniers, afin de leur apprendre les usages de leur nouvel outil de gestion des archives Ligeo Gestion.

Début des travaux pour l’Université de Lorraine

Après avoir rejoint la communauté, l’Université de Lorraine démarre les travaux pour la mise en place de son nouvel outil Ligeo Gestion, par la réunion de lancement initiale, suivie de la mise en production et de la formation de ses utilisateurs. Géré par Fabien, chef de projet Ligeo, il a pu rencontrer les petits nouveaux de la communauté lors de leur formation au mois de mars.

RSE

Parlons Green IT (numérique responsable)

Comme nous l’avions annoncé dans notre carte de vœux, le numérique responsable est l’un des axes prioritaires de notre plan d’action mis en place dans le cadre de la labellisation Lucie. C’est pourquoi, Maxence, chef de projet junior en alternance à l’IMIE, a présenté le 15 mars dernier  à ses collègues, dans la cuisine des locaux de Boisramé, au moment du café du matin, les grands principes du Green IT qui concerne aussi bien le matériel que les logiciels. Au cours de son intervention, Maxence nous a rappelé les enjeux d’une telle démarche au sein d’une entreprise du numérique comme la nôtre, à la fois concepteur de sites et applications et centre serveur d’hébergement.

Déjà conscients de l’impact écologique de notre activité, diverses pratiques sont d’ores et déjà adoptées concernant le matériel (réparation, achat de matériels reconditionnés, partenariat pour le recyclage, etc.) mais aussi l’éco-conception des logiciels produits (checklist Opquast Green IT), mais il reste encore du chemin à parcourir et nous allons démarrer le plan d’actions avant l’été.

Le rendez-vous de l’économie circulaire avec l’ADECC

Estrade avec le kakémono de l'ADECC, et un écran projetant un diaporama de l'ADECC, à gauche, Juliette Astoul anime la séance.En tant que membre de l’ADECC (Association pour le développement de l’Économie Circulaire et Collaborative), nous avons été conviés à témoigner le 28 mars dernier lors de l’assemblée générale du groupe. Organisée au centre Pierre Cointreau, le lieu était bien choisi pour nous rappeler les origines de la création de l’association, par la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) de Maine et Loire et l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

Depuis novembre 2018, Empreinte Digitale adhère à l’ADECC dans le cadre de nos actions RSE. Spécialiste de l’économie circulaire, ce groupement propose des services visant à améliorer la performance des entreprises, simplifier l’intégration de l’économie circulaire et fédérer un réseau d’entreprises engagées. Pour cela, ils proposent de mutualiser les achats des organismes membres via la négociation de fournitures et services auprès de fournisseurs sélectionnés, de collecter les déchets via des prestataires spécialisés, ou encore de troquer des produits et services entre membres de l’association.

C’est dans ce cadre que nous avons été sollicités, par Juliette Astoul, animatrice de l’association et chargée de projets économie circulaire à la CCI, pour témoigner de nos pratiques RSE et plus précisément en économie circulaire. Eulalie, responsable marketing et communication, et Adeline, assistante administrative et RH (Ressources Humaines), toutes deux référentes RSE, ont présenté les actions mises en œuvres au sein d’Empreinte Digitale, telles que l’achat de matériel informatique, de mobilier et d’électroménager de seconde main et le reconditionnement en interne des serveurs du datacenter. Elles ont également présenté les actions à venir découlant de l’adhésion à l’ADECC : la collecte des déchets (papier, électronique) par Fibre49 et la mutualisation des achats par Le Cèdre.

Notre participation à cette assemblée générale a permis d’officialiser notre entrée dans l’association, d’y être identifiés – humainement et non via un simple logo sur des affiches -, et surtout de rencontrer les adecciens et adecciennes, tant fondateurs, organisateurs que membres et futurs membres. L’ambiance générale était très chaleureuse et conviviale, les chiffres présentés sont encourageants et augurent un bel avenir à l’ADECC, des groupes de travail vont être lancés afin de réfléchir ensemble aux problématiques qui nous concernent. Nous avons hâte de prendre part aux prochains regroupements !

Les entretiens du FACE

logo FACE Angers Loire, les entreprises contre l'exclusionFACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion) Angers Loire est un groupe d’entreprises qui œuvre depuis 2012 pour favoriser la diversité et lutter contre toute forme d’exclusion ou discrimination. Véronique, notre directrice associée, a participé à des simulations d’entretiens de recrutement organisés avec le club de l’emploi de l’INFREP (Institut national de formation de la ligue de l’enseignement) pour aider des personnes en recherche d’emploi à mieux appréhender cet exercice. Le but est de maximiser leurs chances de trouver un emploi grâce aux conseils dispensés lors du débriefing qui suit ces entretiens. D’ores et déjà des liens se sont noués avec les 3 personnes entendues ce matin-là afin de suivre leur parcours jusqu’à la reprise d’une activité.

Participation au cercle Lucie

plusieurs personnes assises autour d'une table, avec grandes feuilles de papier et post-it

“Comment impliquer les collaborateurs dans la démarche RSE” était le thème du dernier Cercle Lucie en Pays de la Loire. Cet atelier d’intelligence collective organisé par le label était accueilli le 12 mars au CNAM de Nantes.

Comment faire en sorte que les salariés soient fiers et moteurs de la démarche ? 4 groupes de travail se sont constitués et ont produit des idées (beaucoup), des pistes d’actions (quelques unes), le tout bien sûr à base de post-it (incontournables). La matinée s’est achevée par une restitution collective.

D’autres cercles Lucie travaillent sur le même thème en parallèle. Tout cela devrait aboutir à la production d’un cahier des bonnes pratiques dans les prochaines semaines.

Un café, un croissant et des discussions RSE

montage de 2 photos. 1/ Matthieu et Céline debout en train de parler. 2/ photo d'ambiance, avec les animatrices et l'audience autour

Comme chaque mois, les collaborateurs d’Empreinte Digitale se sont retrouvés pour le désormais traditionnel petit déjeuner RSE, dans les locaux du Boulevard Beaussier, le 1er mars dernier.

Au programme, un point sur l’avancée du plan d’actions RSE, et surtout, la présentation du fonds de dotation Mécèn’élite Anjou (initié par la CCI de Maine et Loire). Céline Lerouge, avocate élue à la CCI, mais aussi animatrice du fonds, et le jeune escrimeur de 19 ans Mathieu Rousselot sont venus nous présenter le projet de parrainage et expliquer en quoi et comment Empreinte Digitale pourrait les soutenir.
Mécèn’élite Anjou œuvre notamment pour permettre à des athlètes handisport de haut niveau de poursuivre leur carrière sportive, en finançant leurs déplacements en compétition internationale ou encore les dépenses cachées du sport, telles que les séances de kinésithérapie, les déplacements, etc. Il faut savoir que celles-ci ne sont pas financées par les fédérations lorsqu’il s’agit de handisport. C’est pourquoi l’association recherche des fonds pour soutenir 3 athlètes : Mathieu Rousselot, mais aussi la nageuse Claire Supiot, 51 ans, déjà championne lorsqu’elle était valide dans les années 80, ou encore la kayakiste Cindy Moreau. Leur rêve serait de participer aux prochains jeux paralympiques.
Céline Lerouge est persuadée que l’image véhiculée par ces 3 sportifs de haut niveau permet de prouver aux personnes handicapés que le sport est accessible à tous.

Empreinte Digitale pourrait s’associer à d’autres entreprises pour participer à ce fonds (1000 euros par an pendant 4 ans).

Une stagiaire de courte durée

Nous avons accueilli Estelle pour un stage du 25 février au 8 mars 2019. Il se trouve qu’elle est la sœur d’Adeline, assistante administrative à Empreinte Digitale !

Estelle a principalement effectué son stage dans les locaux de Beaussier, aux côtés de sa sœur afin de découvrir son métier. Après une carrière de cariste, elle a décidé de se réorienter dans le domaine administratif. Nous lui souhaitons une bonne continuation et la réussite de son projet !

Mais aussi…

Une bière en terrasse

Montage de 2 photos. 1/ la terrasse du Héron carré. 2/ vue sur le chateau depuis la terrasse du bar La Cale

Ce 1er avril (et ce n’est pas une blague), nous nous sommes retrouvés au Héron carré pour la première fois de l’année ! C’était l’ouverture de notre guinguette préférée, après 6 mois d’hibernation… Bières et planches de charcuterie ont régalé la dizaine de collaborateurs réunis pour cet afterwork qui marque le début du printemps, sous le soleil en bord de Maine.

La soirée s’est poursuivie au bar La Cale sur le quai de la Savatte avec les collaborateurs motivés, qui ont pu profiter d’une belle vue de nuit sur la Maine et le château d’Angers.

Des nouvelles de notre carte de vœux

Montage de 3 photos. 1 et 2/ Joëlle et Christian en train de planter dans une jardinière leur carte de vœux. 3/ la jardinière avec la carte de vœux

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, nous vous présentions notre carte de vœux sur le thème du développement durable. En toute logique, et en cohérence avec notre labellisation Lucie, nous avions choisi d’envoyer une carte écologique et même ensemencée de graines de fleurs mellifères à notre entourage.

Joëlle et Christian de Bulle d’Oxygène, une entreprise d’accompagnement stratégique et opérationnel des PME (Petites et moyennes entreprises), ont choisi de suivre à la lettre les instructions de la carte : “En 2019 faites comme Lucie, semez les graines de votre développement durable !”.
Merci à eux pour leur retour ! Maintenant nous attendons avec impatience de recevoir des photos des fleurs…



Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre lettre d’information !
Note : les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires.