Leçon #3 : Impliquer ses collaborateurs et agir de façon « bottom up »

Impliquer ses collaborateurs

Pour en savoir plus

L'équipe

Découvrez comment nous travaillons de manière collaborative chez Empreinte Digitale.

Nous vous retrouvons aujourd’hui pour la troisième leçon sur la transformation numérique. Au programme : vos collaborateurs ! Dans la continuité de la leçon #2, découvrez comment vos employés sont une clé de succès pour un changement pérenne. Impliquer ses collaborateurs : levier différenciant de votre transformation numérique.

Leçon #3 : Impliquer ses collaborateurs et agir de façon « bottom up »

Leçon 3 de la transformation numérique : Ne pas se satisfaire d'imposer le digital de façon "top down", quand on peut impliquer ses collaborateurs de façon "bottom up".

Ne pas se satisfaire d’imposer le digital de façon « top down » (du management vers les collaborateurs)

Vous voici engagé dans la transformation numérique de votre entreprise, dans une démarche de conduite du changement. Alors, une question se pose à vous « Comment fédérer mes collaborateurs autour de ce projet d’entreprise ? ». La première piste privilégiée en général, c’est d’informer vos employés de la mise en place de nouveaux outils, nouvelles méthodes de travail, en leur expliquant leur fonctionnement, ainsi que les tenants et aboutissants. Alors, vous leur imposez le digital… Et ce n’est pas une bonne pratique ! C’est d’ailleurs à éviter… Cela ne sera peut être pas un problème pour vos collaborateurs technophiles, mais cela peut être une réelle source d’angoisse pour les réfractaires au changement et/ou au numérique. Une transition brutale, imposée par la direction, c’est l’échec assuré !

Quand on peut impliquer ses collaborateurs de façon « bottom up » (des collaborateurs vers le management)

Chez Empreinte Digitale, nous sommes convaincus qu’il ne faut pas se satisfaire d’imposer le digital de façon « top down », quand on peut impliquer ses collaborateurs de façon « bottom up ». En effet, la transformation numérique implique aussi des changements au niveau managérial, avec une approche centrée sur l’humain, appelée aussi « people-centric ». Nous vous conseillons d’être attentif, de capter les inquiétudes de vos collaborateurs. On ne vous le répétera jamais assez : être à l’écoute de vos équipes, c’est être à l’écoute de votre entreprise ! Donnez leur une voix, préparez-les à ce changement,  construisez un plan d’accompagnement, ajustez-le régulièrement pour correspondre à leurs besoins. Invitez vos collaborateurs à discuter avec vous, à faire part de leurs suggestions. De cette manière, ils se sentiront reconnus, écoutés. Oui, ils seront prêts à être acteurs du changement car vous apporterez des réponses à leurs questions. Vous ne leur imposerez pas des solutions qui causeront davantage de problèmes.

Par ailleurs, une pratique qui se généralise, c’est le « reverse mentoring ». En d’autres mots, le mentorat inversé. Ce sont les jeunes talents de votre entreprise, en général issus de la génération Y, des accros aux nouvelles technologies, qui vont former vos managers et employés réfractaires, ou ayant besoin d’être accompagnés. Totalement dans l’esprit de l’approche « bottom up », cette pratique a été une source de succès pour de nombreuses entreprises, Orange, Danone, SNCF. Cette méthode est tout aussi applicable aux TPE/PME.

« La transformation numérique implique une remise à plat des modèles de management », Sophie Sciberras, consultante avant vente et travail collaboratif, chez SCRIBA.

Concrètement…

Nous allons prendre l’exemple d’un commerce alimentaire familial, une PME, pour illustrer ce propos. Au sein de la boutique traditionnelle, prenons une équipe de 4 personnes : le dirigeant, deux caissières de 40 et 52 ans, et une jeune femme de 23 ans en contrat d’apprentissage.

Dans le cadre de la transformation numérique de son commerce, le dirigeant souhaite améliorer sa visibilité en communiquant davantage sur internet. Après avoir fait appel à un prestataire, un site internet a été mis en place. Mais un problème se pose… Quel(s) collaborateur(s) désigner pour cette mission ? Le dirigeant va alors demander à l’une de ses deux caissières de s’en occuper. Mais Valérie, 40 ans, ne s’y connait pas du tout, et Martine, 52 ans non plus. En voyant que cette mission est imposée par leur direction, les deux caissières, impliquées dans leur travail, vont l’accepter. Et les ennuis commencent… Elles sont en difficulté face à l’utilisation du site internet, elles ne savent pas quels messages adresser à leur communauté en ligne. Elles sont conscientes que leur travail ne correspond pas aux attentes de leur dirigeant ni des clients. Bref, elles sont stressées…

Alors…

Tandis qu’en appliquant notre bonne pratique, le dirigeant pourrait largement impliquer ses collaborateurs, de manière positive et ce dès le début du projet de refonte de la stratégie web de l’entreprise. Tout d’abord, une réunion d’équipe devrait être réalisée. Cette réunion permettrait au dirigeant de bien faire comprendre les enjeux et les opportunités de cette nouvelle stratégie. De plus, cela mettrait en évidence la réticence et/ou les compétences ou non des deux caissières face à cette mission. Elles pourraient exprimer leurs craintes, en parler sereinement. Egalement, on pourrait penser que la jeune apprenti manifeste l’envie de prendre en charge cette mission. En effet, cela pourrait lui plaire. Elle serait totalement dédiée à sa mission, puisqu’elle l’aurait choisie !

Une autre possibilité s’offrant au dirigeant serait de demander à cette jeune fille de former ses deux collègues. Etant donné qu’elle est « digital native », autrement dit que le digital fait partie de son quotidien depuis son plus jeune âge, elle saurait se débrouiller, s’auto-former, voire former des collègues ! De cette manière, tout le monde tire les bénéfices, et devient acteur du changement opéré dans l’entreprise. Par conséquent, les employés auront été impliqués de façon « bottom up ».

Pour conclure, la transformation numérique ne doit pas être imposée à vos collaborateurs. Il faut être les fédérer pour mieux appréhender les changement inhérents à cette stratégie.


Découvrir la leçon #4 !

Relire la leçon #2 : intégrer la transformation numérique au projet d’entreprise
 
Note : les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires.