Symfony Live Paris 2017

Symfony Live

Pour en savoir plus

Nos ressources

Découvrez dans le site web Empreinte Digitale nos ressources, les technos sur lesquelles nous travaillons et nos méthodes de travail.

Pour la seconde année consécutive, deux de nos développeurs ont assisté au Symfony Live Paris. Après ces talks, nous revenons avec les nouveautés pour les web développeurs, grâce aux conférences des experts et de la communauté.

Symfony Flex

Ces deux jours de conférences ont démarré très fort avec la présentation par Fabien Potencier de Symfony Flex. Symfony Flex est une nouvelle façon de développer les applications Symfony. Elle permet à chacun de n’utiliser que les briques dont il a besoin.

Sarah Khalil, lors de sa conférence, nous a montré toutes les nouveautés à venir pour Symfony 3.3 qui, pour certaines, servent de base à Symfony Flex.

  • Symfony 4

Le but de la nouvelle version est de simplifier l’approche du framework Symfony. Fini l’architecture avec les bundles tout est dans un même dossier ! Fini l’ajout de paramètre via un fichier yaml et place aux variables d’environnement ! Enfin, Symfony Flex implémente une configuration initiale des composants globaux.

Bref, Symfony 4 c’est moins de configuration et donc plus de temps pour mettre en place les fonctionnalités métiers !

Ce bel outil sera disponible en fin d’année 2017.

  • Quoi de neuf dans Symfony depuis un an ?
    • Le composant Lock très utile pour les sites de réservations, présenté par notre Fabien lors du Symfony Live 2017 (Retrouvez ici les slides)
    • Simplification des déclarations de service : cette fonctionnalité est mis en place dans nos nouveaux projets Symfony
    • La fonctionnalité pour visualiser le cache dans le profiler de Symfony ainsi que la mise en place de la norme PSR-16 pour le simple cache

En conclusion, nous sommes pressés de pouvoir tester la version 3.4 qui sortira au mois de Novembre et nous n’hésiterons pas à l’utiliser par la suite pour nos futurs projets !

APIs

Tout comme Empreinte Digitale, la communauté Symfony se concentre de plus en plus sur la mise en place d’APIs REST. C’est la partie interface utilisateur étant laissée à la charge des technologies frontend telles que ReactJs.

Sur le sujet, deux conférences ont retenu notre attention.

La première, présentée par Kévin Dunglas, nous a présenté un premier outil. Il permet de créer des backoffice en ReactJS à partir d’une seule ligne de code, et ainsi prototyper un backoffice en un temps record ! Le second outil permet de générer du code, toujours en ReactJS, afin de créer rapidement une interface CRUD sur notre API.

La seconde conférence est celle de Jérémy Derussé. Il nous a montré comment rendre notre API rapide comme l’éclair en utilisant Varnish et les tags. Cette fonctionnalité devrait arriver sous peu, intégrée nativement à API Platform et nous avons hâte de l’utiliser!

Architecture

Deux conférences autour de l’architecture logicielle ont attiré notre attention. La première par Samuel Rozé, nous a parlé de CQRS et d’Event Sourcing. Nous utilisons déjà CQRS pour organiser correctement les règles métiers dans nos projets les plus complexes.

Nous envisageons de nous intéresser de plus près à l’Event Sourcing. Celui-ci a de nombreux avantages tels que la mise à l’échelle simplifiée, l’historisation des événements, etc…


Jérôme Vielledent a quand à lui parlé d’architecture de façon plus générale ainsi que de refactoring. Parfois négligée, cette étape est nécessaire afin de contrôler la dette technique et donc les coûts de maintenance et d’évolution des applications.


Le Symfony Live a également été l’occasion de partager les talents de Matthieu-Emmanuel Palussiere, un autre développeur d’Empreinte Digitale ! Notre pongiste a remporté le tournoi de ping pong Symfony Live !

ping pong symfony


Pour plus d’informations :


Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer !

Note : les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires.